Parlez avec un guide :

Question de sécurité.  Partie 1 | Les clients

Posted 2017 11 23 by Fred

 

Oui vous lisez bien : vous avez un rôle à jouer dans la sécurité globale du groupe.

L'image d'Epinal du guide, héros solitaire prenant en charge la destinée de son groupe et le guidant en sécurité malgré de grands dangers grace à ses seuls pouvoirs quasi-surnaturels doit être jetée à la poubelle.

Rapidement.

Pour le bien de tous.

 

Quelle que soit la nature des relations au sein du groupe (amis, guides, élèves, clients),

les points-clés pour améliorer la sécurité sont toujours les mêmes :

communication

collaboration

responsabilisation

 

U3RlZXAgc2tpIGluIGEgY291bG9pciBpbiBNYXVyaWVubmUg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Nos 5 conseils pour vous qui allez skier avec un guide

 

1-écoutez, comprenez et appliquez les consignes

 

Lors d'une sortie en hors-piste ou en rando il va y avoir des moments ou votre guide vous demandera un peu plus de discipline.

Il pourra s'agir de prendre des distances, skier un par un, faire attention à quelqu'un ou quelque chose, etc...

Chaque fois, ce sera pour une bonne raison que votre guide doit vous expliquer (et s'il ne le fait pas, voir le point 5)

 

2-Maitrisez votre matériel

 

Soyez sûrs de savoir comment tout votre équipement fonctionne, ce n'est jamais agréable de le découvrir juste avant de s'élancer dans cette super pente qui n'attends que vous....

Entrainez vous avec votre DVA, sachez armer votre sac ABS ou déployer votre sonde, et soyez certains de savoir comment vos fixations passent de montée à descente…

Si vous avez manqué de temps, ou si vousl louez le matériel, n'hésitez pas à nous demander de l'aide. La soirée qui précède le premier jour de ski est un bon moment pour les dernières mise au point  (en tout cas, mieux vaux tard que vraiment trop tard ).

 

 

3-Reconnaissez les signes de danger d'avalanche

 

Est-il besoin d'expliquer pourquoi sept paires d'yeux observant la montagne valent mieux qu'une ?.

La mission est simple.

Ces signes sont :

-Surcharge sur le manteau neigeux (chute de neige récente, transportée par le vent, pluie )

-Sons d'effondrement  à votre passage (whoomp). Ces sons sont parfois locaux et entendus par une personne seulement, d'où l'interêt de partager l'information...

-Avalanches récentes dans le secteur

-Augmentation brutale de la température 

 

4-Sachez où nous skions

 

Dans le pire des cas, vous allez devoir appeler les secours (112), et vous allez devoir être capables de donner notre localisation précise. 

Le mieux est bien entendu de demander à votre guide les noms des montagnes, vallées, pentes que vous skiez.

Mais c'est parfois difficile sans habitude de regarder des cartes, et si ces dernières ne sont pas dans votre langue natale.

Une excellente soution est d'avoir sur votre mobile une app qui vous montre votre position et vous donne les coordonnées GPS.

France . Iphigenie

Norvège : Norgeskart

Suède: SweMountains

 

5-Exprimez vous

 

C'est certainement le plus important : la communication est cruciale.

En skiant, votre guide est concentré sur 4 paramêtres : la neige, le terrain, la météo...et les personnes.

Pour nous il est capital de savoir ce que vous avez à l'esprit.

Êtes vous fatigués , incomfortables, affamés ou avez vous vu quelque chose que vous ne comprenez pas et qui vous inquiète? 

Dites le !

Demandez « Pourquoi? » aussi souvent que nécessaire afin de pouvoir comprendre votre environnement, ce qui vous fera apprécier le ski encore plus !

De notre côté, la gestion du groupe sera meilleure, et vous pourriez bien avoir vu quelque chose que nous avons loupé (voir point 3)

 

 

Pensez à tout ça avant de skier avec un guide cet hiver.

 

Même si ce n'est pas avec nous wink

 

La deuxième partie de ce blog arrive jeudi prochain : Question de Sécurité | Les guides.

Question de sécurité.  Partie 1 | Les clients